Version imprimable

Current Size: 100%

Une pause au bord de l'Aulne

Le canal à vélo, à pied ou à cheval, c'est la voie verte idéale pour aborder, en douceur, en famille, entre amis ou en amoureux, l'itinérance.

Pas de bruit de moteur, ici la voiture n'est pas autorisée ! Calme, tranquillité et quiétude seront les maîtres mots de votre escapade. Le chemin de halage qui borde le canal, bénéficie d'un tracé plat, ombragé et convient naturellement aux familles en quête d'un itinéraire sécurisé, facile et sans difficulté, notamment pour les fameuses balades dominicales. Au détour d'un méandre, observez une végétation aux couleurs et aux reflets changeants et des panoramas plus verdoyants les uns que les autres. Un paradis vert et bleu, loin de la frénésie, loin de l'artificiel, où l'on se reconnecte à l'essentiel.

À Châteaulin, le canal s'étire sur six écluses, jalonné de quelques étapes et de nombreuses aires de pique-nique.

Un arrêt à l'observatoire aquatique vous permettra, peut-être, de découvrir, au détour d'une vitre, les poissons migrateurs et notamment le saumon qui a fait la renommée de la ville. À quelques pas, de nombreux pêcheurs taquinent le poisson sur les bords de l'Aulne.

Tout au long de l'année, canoéistes, kayakistes et amateurs de stand up paddle s'en donnent à cœur joie ! Grâce aux glissières aménagées, le canal devient alors le plus grand toboggan du Finistère ! Amateurs de sensations... Allez hop, on prend son kayak et on tente les 23 km de parcours de Châteaulin à Pleyben. 

Amis plaisanciers, faites une escale à Châteaulin ! Des pontons spécifiques sont à votre disposition. Les clés des douches sont à retirer, toute l’année en mairie (02 98 86 59 73) et en saison (d’avril à mi-septembre) à l’office de tourisme (02 98 86 02 11).

 

Texte : Office de Tourisme Menez-Hom Atlantique et Ville de Châteaulin.

En savoir plus sur le canal

Le Canal de Nantes à Brest, qui a donné sa physionomie à notre ville, fut construit dans la première moitié du 19e siècle. Il s'étire sur 385 km entre Port-Launay et Nantes et compte 238 écluses. Réalisé à des fins militaires et stratégiques, il ne servit jamais à cet effet. Dans la partie centre finistérienne qui nous concerne, le canal se confond avec la rivière Aulne. Le canal fut utilisé durant de nombreuses années pour le transport de produits agricoles (grains de blé noir, seigle, avoine…), d'ardoises, d'amendements calcaire... Mais la concurrence du train et l’amélioration des routes ont entrainé le déclin du transport fluvial. La construction du barrage de Guerlédan (1923-1930) a mis un point final à son utilisation à des fins économiques. Le canal a gardé tout son charme avec ses écluses et son chemin de halage, propice aux promenades sur le bord de l’Aulne. Le canal a permis le développement d'activités diverses : randonnée, pêche, activités sportives, découverte du patrimoine et de l'environnement...

 

Restez connectés !