Printer-friendly versionSend by email

Current Size: 100%

Le Vieux-Bourg

Châteaulin a une triple origine. Une origine castrale, religieuse et commerciale.

 

Un premier bourg appelé aujourd’hui Vieux-Bourg, s’est établi sur la rive gauche de l’Aulne, au voisinage du château fort construit au XIème siècle par les Comtes de Cornouaille sur la motte qu’enserraient l’Aulne au Sud et des étangs au Nord. Pour favoriser le développement du bourg, les Ducs de Bretagne autorisèrent les serfs qui fuyaient les terres du vicomte de Léon à se réfugier dans le château où, après un séjour d’un an et un jour, ils devenaient libres.

 

On ne sait pas grand-chose sur le Vieux-Bourg, si ce n’est que la route menant à Douarnenez traversait autrefois ce village.

 

C’est d’ailleurs cette ancienne route qui porte aujourd’hui le nom de « hent ar maro », chemin de la mort. De Prat-Aval, il longe le « mur du diable » jusqu'à la ferme du Vieux-Bourg. Au dire des vieux, une belette ne peut jamais passer sur un « hent ar maro ». Si elle traverse ce chemin, elle devra mourir sûrement peu de temps après.

Un soir vers 1850, le vieux père Centur revenait des champs « de la montagne du vieux bourg » et passait avec sa charrette par ce chemin des morts quand, tout à coup, son cheval s’arrêta net et malgré ses menaces, les coups de fouet qui lui étaient prodigués, refusa absolument d’avancer. Devant cette obstination pour le moins extraordinaire de la bête le vieux père Centur pressentit quelque chose d’anormal. Il s’avança devant son cheval et aperçu là, à quelques mètres devant lui, un grand drap, sorte de suaire au-dessus duquel brillait la flamme d’un cierge. Pensant aussitôt qu’une âme trépassée réclamait par ce moyen le secours de prières, il récita un « De profundis » et aussitôt la funèbre vision du drap mortuaire et du cierge s’évanouit et l’attelage put poursuivre normalement son chemin jusqu'à la ferme.

 

Au 20ème siècle, la famille Centur y cultivait notamment des pommes de terre et y faisait également un peu d’élevage.

 

En 1980, le Centre d’Aide par le Travail (C.A.T.) des Genêts d’Or achète le corps de ferme du Vieux-Bourg et ses dépendances sur 16 hectares de terrain. Devenu depuis un E.S.A.T (Établissement de Service d’Aide par le Travail) l’association œuvre toujours pour l’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées. Son centre propose de nombreux services : location de salles, hébergement, restauration, centre de vacances, centre équestre, ferme d’animation.

 

 

Le Vieux-Bourg domine une partie de la vallée de l’Aulne et offre un magnifique panorama.

 

Une vieille maison datant de 1789, et qui porte le nom de ty-tourel fait le charme de ce joli hameau, départ de promenades équestres et pédestres.

 

maison vieux bourg

Ty-tourel, maison construite en 1789.

 

 

 

Restez connectés !