Printer-friendly version

Current Size: 100%

20e siècle


Châteaulin fut pendant très longtemps associée au vélo avec le Circuit de l’Aulne, à la pêche au saumon, à la pomme de terre et à la carte postale avec les éditions Jos Le Doaré.

 

Il est vrai que la petite course de pardon, créée dans les années trente par Bertrand Côme, a passionné les habitants des environs. Les spectateurs venaient de tout le département, voire de plus loin, admirer les grands noms du cyclisme français, mais aussi les grands du cyclisme international. Ce qui fut le plus grand critérium de la région a été remplacé en 1999 par « Les Boucles de l’Aulne - Grand Prix Le Télégramme », course professionnelle UCI.

 

Outre cette passion pour le cyclisme, nombreux sont les adeptes de la pêche et plus particulièrement de la pêche au saumon. Même si les prises sont beaucoup moins nombreuses que par le passé, une centaine de saumons sont encore pêchés dans l’Aulne, chaque année pendant la saison.

 

L’entreprise Jos, installée sur les bords de l’Aulne depuis plus de 100 ans, diffuse, sur l’ensemble de la Bretagne, ses cartes postales. Aujourd’hui, les cartes réalisées par la famille Le Doaré sont bien souvent le témoin d’une époque qui n’est pas si vieille et qui pourtant nous paraît bien loin. L’entreprise a su se diversifier avec la vente de cartes de vœux, de cartes messages, de posters, de livres, de bandes dessinées…

 

Lorsque l’on parle de Châteaulin, on pense aussi très souvent à la pomme de terre. C’est en effet dans la région de Châteaulin et du Porzay que la production s’est fortement développée. Elle a ainsi fait dans les années cinquante la richesse de certains paysans, qui ont pu se faire construire de belles demeures et s’acheter des « tractions » qui ont été surnommées « Beauvais », en référence à la pomme de terre du même nom…

 

 

Ces quelques « symboles » ne doivent pas cacher le véritable visage de la petite cité qui s’est largement développée avec l’arrivée de la quatre voies en 1976. Châteaulin a su tirer parti de sa situation géographique stratégique (située entre Brest et Quimper) en créant 4 zones d’activités qui ont permis la création de plus de 2000 emplois.

 

La société Doux fut l’une des premières à s’implanter sur la zone de Lospars en 1981. Kritsen (fabrication de produits de la mer élaborés) et le Moulin de la Marche (fumaison de saumons et de truites), établies plus tard, dans la zone de Run ar puns sont venues confirmer l’importance de l’industrie agro-alimentaire à Châteaulin. Plusieurs sociétés de transports ont également choisi de s’installer à Châteaulin pour sa situation centrale.

 

Au cours du 20ème siècle, la sous-préfecture des bords de l’Aulne a su renforcer son rôle de cité administrative avec de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de l’antenne du Conseil général, de la Maison de l’emploi, du Centre Départemental d’Action Sociale et du Centre d’Information et d’Orientation Sociale…

 

Outre cette fonction administrative, Châteaulin est une ville de services et de commerces : banques, assurances, boulangeries, épiceries... simplifient au quotidien la vie des Châteaulinois.

 

Cette expansion ne s’est pas faite sans efforts. En effet, au début du 20ème siècle, Châteaulin vivait essentiellement de la pomme de terre. La démographie en baisse de 1911 à 1931, resta stagnante ou presque jusque dans les années cinquante. Les municipalités successives se sont employées à faire de Châteaulin, un véritable centre administratif et économique.

 

Pour permettre ce développement, il a fallu mettre l’accent sur le logement. De 1940 à 1972, plus de 540 maisons ont ainsi été construites. Du lotissement de la rue des Ajoncs créé en 1972, au développement du secteur de Quimill, ces dernières années ce sont plus de 1300 logements qui ont été réalisés.

 

 

Les établissements scolaires font partie des éléments structurants de l’économie châteaulinoise. Après la guerre, ils sont nombreux à avoir vu le jour. Châteaulin dispose d’écoles maternelles et primaires, collèges, lycées, formations post-bac qui accueillent plus de 3000 élèves (2500 jeunes en 1967).

 

Pour les besoins des scolaires et ceux de la population, Châteaulin s’est dotée progressivement depuis les années soixante d’équipements sportifs : Stade Eugène Piriou (1961), Gymnase Hervé-Mao (1966), piscine municipale (1972), Stade de Parc Bihan (1977) , terrain de rugby (1982), Gymnase Marie Curie (1990)…

 

Grâce aux associations, véritable richesse pour la commune, on peut pratiquer de nombreux sports à Châteaulin : aviron, kayak, pétanque, sports de combat, plongée, football, rugby, cyclisme, tennis de table, etc…

 

Les associations culturelles ne sont pas en reste.

Créé dans les années soixante-dix, la Maison Pour Tous a pris un nouvel essor après son installation dans ses nouveaux locaux, quai Alba, en 1985. Elle développe ses activités dans différents domaines, et passe en quelques années de 150 à près de 1000 adhérents. En 1986, elle obtient l’agrément « Centre Social » de la CAF.

 

C’est également dans les années soixante-dix, que le Run Ar Puns, café-concert a ouvert ses portes. Les concerts s’y succèdent avec dans les premières années une préférence pour le jazz… Aujourd’hui, le Run Ar Puns accueille une diversité d’artistes allant du traditionnel à l’électro en passant par des soirées thématiques.

 

Au début des années 1980, la municipalité créée une école de musique et ouvre en 1989 une bibliothèque.

 

A ce tableau, il faut ajouter la fonction médicale et hospitalière de la ville. En 1954, la famille Kerfriden crée une clinique neuropsychiatrique en centre ville et ouvre en septembre 1959 le Centre de Toul ar C'Hoat, spécialisé dans l'accueil des jeunes épileptiques.

 

En avril 1960, les nouveaux bâtiments de l’Hospice sont achevés. Cet Hospice, qui s'est progressivement agrandi et surtout très modernisé, est devenu successivement une Maison de Retraite puis un EHPAD (Etablissement d'Hébergement Pour Personnes Agées Dépendantes).

 

Pour faire face à la nouvelle demande d'accueil de personnes retraités non dépendantes, un Foyer logement pour personnes âgées est créé en 1985. Il a également le statut d'EHPAD.

 

Située sur les bords de l’Aulne, Châteaulin est également un carrefour sur le plan touristique. Les visiteurs peuvent apprécier les promenades le long du canal, s’adonner à la pêche au saumon, pratiquer l’aviron ou le kayak ou partir à la découverte des Monts d’Arrée, du Ménez-Hom ou des plages de la Presqu’île de Crozon. Créé en 1987, le camping de Rodaven accueille ceux qui souhaitent passer des vacances dans un cadre verdoyant et tranquille, sur les bords du canal.

Restez connectés !