Printer-friendly version

Current Size: 100%

Le Saumon

 

 

Le saumon est lié à l’Aulne et à Châteaulin de façon historique (il figure sur les armes de la ville) et les Châteaulinois furent longtemps appelés « pen eog » (tête de saumon).

 

Une pêcherie existait à cette époque à Châteaulin. Son ancienneté est attestée par le cartulaire de Landévennec vers 1096.

Cette pêcherie subsistera jusqu’en 1816. Elle sera détruite par le creusement du canal.

L’abondance du saumon était réelle au 18ème siècle. Les captures dépassaient, dans les meilleures années, les 4000 prises. L’exploitation des mines de plomb argentifères de Poullaouen, le rouissage du chanvre dans l’Aulne font que dans le milieu du 18ème siècle les quantités de saumons diminuèrent.

 

 

 

 

La canalisation de l’Aulne, sans échelles à saumons dans un premier temps, n’était pas non plus faite pour faciliter la reproduction du poisson migrateur qui doit remonter l’Aulne vers les frayères.

Dans les années 1950-1960, on capture encore 1 000 saumons par an.

Aujourd’hui on en dénombre une centaine mais le chiffre remonte.

Un chiffre pour faire rêver : en 1932, deux pêcheurs de Châteauneuf-du-Faou prirent en association 320 saumons à l’écluse de Prat Pourrig !

Restez connectés !