Printer-friendly version

Current Size: 100%

Anthony Jean

Jean Anthony est né à Châteaulin le 23 février 1915. La famille Anthony habitait au 22, quai de Brest.

Après un baccalauréat (Lettres Classiques), son goût pour les Sciences Naturelles le conduit à suivre les traces de son oncle, le Professeur Raoul Anthony, titulaire de la Chaire d'Anatomie Comparée au Museum d'Histoire Naturelle de Paris.

Cet oncle avec qui il était très lié, lui conseille de préparer un doctorat de Médecine, de façon à bien connaître l'anatomie humaine avant de se lancer dans des études de sciences.

Reçu à l'externat des Hôpitaux de Paris, Il devient Docteur en Médecine en 1939.

Puis, Docteur ès Sciences en 1946, avec comme sujet de thèse : « Morphologie externe du cerveau des singes platyrhiniens ».

D'abord, assistant de son oncle au laboratoire d'Anatomie Comparée du Museum d'Histoire Naturelle (1941), il fut détaché comme professeur d'Anatomie Comparée à l'Université de São-Paulo de 1947 à 1950.

En 1957,  il devient sous-directeur de laboratoire au Museum d'Histoire Naturelle et en 1962, il est nommé Professeur au Museum, titulaire de la Chaire d'Anatomie Comparée (1962-1984), il succède au Professeur Jacques Millot. 

 

Jean Anthony dans son bureau au Muséum d'Histoire Naturelle (Coll. Famille Anthony).


Parmi ses innombrables travaux, les plus importants ont été consacrés à l'étude de l'extrémité céphalique des vertébrés (en particulier la morphologie de l'appareil venimeux des reptiles), la recherche sur l'encéphale des mammifères, l'arc mandibulaire des vertébrés, et la monumentale monographie en trois volumes consacrée à l'anatomie du célèbre Cœlacanthe (Latimeria chalumnae).

 

coelacanthe

Le coelacanthe est une espèce de poissons qui a peu évolué morphologiquement depuis 350 Ma et ressemble aux ancêtres aquatiques des vertébrés terrestres (Coll. Famille Anthony).

 

Par ailleurs, Jean Anthony dispensait un enseignement à l'Ecole dentaire de Paris, qui l'a honoré d'une médaille d'or pour la publication de son Cours d'Anatomie dentaire comparée en plusieurs langues.

En 1983, il assure aussi la gérance de la Chaire d'Anthropologie, avant de se retirer en 1984.

Sa bibliographie est impressionnante, et devrait être accessible dans les années à venir à la Bibliothèque Nationale de France, ainsi qu'à la Bibliothèque Centrale du Museum national d'Histoire naturelle de Paris après numérisation.

Le Professeur Jean Anthony est décédé le 1er mai 2004 à Brest et est inhumé au cimetière de Plougonven (Finistère).

Restez connectés !