Printer-friendly version

Current Size: 100%

Jusqu'au 5e siècle

Epoque préhistorique

Les nombreux monuments mégalithiques que l’on retrouve en Bretagne (alignements, menhirs, dolmens, cromlechs, tumulus) témoignent de la présence humaine durant la période préhistorique.

 

Dans la région de Châteaulin, plusieurs monuments ont ainsi été découverts. M. H. Pellay a étudié en 1928, les alignements du Ménez-Kelc’h (monts du cercle) qui sont situés en la commune de Cast. Les menhirs qui constituent ces alignements présentent un caractère particulier ; ce sont des blocs de schiste de 2 à 3 mètres de long alors que le sous-sol est constitué de grès armoricain… Ces blocs ont donc été transportés.

 

Le Ménez-Hom a été prospecté par de nombreux chercheurs : Du Châtellier, Du Fretay, Flagelle, le Commandant Devoir. D’après le Docteur Vourch, « le nombre de tombelles et tumuli, existant dans le Ménez-Hom est tel que seule l’image de vaste nécropole rend avec exactitude l’impression ressentie ». Les tombelles sont disséminées du mont St-Gildas près de Châteaulin jusqu’à la montagne d’Argol.

 

Paul du Châtelier signale un dolmen à Kerluan, un tumulus à 2 km au Nord-est de la ville de Châteaulin. Des vestiges préhistoriques se rencontrent fréquemment dans les communes avoisinantes, comme à Cast ou à Dinéault.

 

Epoque gauloise

A l’époque gauloise, les Osismes, tribu très puissante, occupaient à peu près le territoire actuel du Finistère.

 

Il a été procédé il y a quelques années à la fouille d'un habitat et atelier de forge et sidérurgie, datant de l'époque gauloise, située sur l'emplacement de la ZAC de Penn-Ar-Roz  (archéologue responsable de l'opération :  Eric Nicolas).

 

Vue aérienne du site de fouille (photo : Hervé Paitier, Inrap)

 

Un foyer avec une céramique (photo : Hervé Paitier, Inrap)

 

Un bas fourneau avec la scorie de fer (photo : Hervé Paitier, Inrap)

 

 

De cette époque gauloise, nous avons conservé également les vestiges d'un camp à triple enceinte dans la montagne de Locronan (longueur 422 m).

 

Epoque romaine

Après la victoire de César sur les Vénètes, Publius Crasus, craignant une nouvelle révolte, dota la Bretagne de voies de communication et d’innombrables camps et postes militaires.

Devant la position stratégique de Châteaulin, située entre Carhaix (centre de l’occupation romaine dans la Basse-Bretagne) et les presqu’îles de Crozon et du Cap Sizun, les Romains établirent un poste sur la butte du château. La découverte de tuiles à rebord et de briques témoigne de cette occupation romaine.

 

L'ancienne voie romaine (vers Menez Quelerch)

Deux voies romaines passaient par Châteaulin :

  • la route stratégique (via militaris) reliant Le Mans à Camaret par Rennes et Carhaix, franchissait l’Aulne sur un gué à la hauteur du pont actuel ;
  • la voie vicinale (via vicinalis) partant de Châteaulin (ou de Carhaix) pour la presqu’île du Cap Sizun. On estime qu’elle passait par Cast et se terminait à la baie des trépassés où subsistent de curieux débris de constructions romaines.

 

Ces voies permirent à l’Armorique de participer à la prospérité générale de l’Empire.

Restez connectés !