Printer-friendly version

Current Size: 100%

News

Nouvel Ehpad de Châteaulin

Après 2 ans de travaux, le nouvel Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Châteaulin ouvre ses portes. 

UN ÉTABLISSEMENT PRIVILÉGIÉ 

Niché dans un écrin de verdure avec une mise en oeuvre soignée, une vue imprenable, une architecture habilement intégrée sur un terrain de 5 000 m², le nouvel Ehpad de Châteaulin ne manque pas d’atouts. Chacun des trois niveaux se trouve de plain-pied avec la rue ou le jardin. La salle à manger, au sud, est prolongée par une grande terrasse. Dans la chambre (21 m², salle de bain comprise), des couleurs douces et neutres, un look raffiné. Chaque chambre est équipée d’une connexion internet, d’un rail de transfert au plafond pour aider le personnel à déplacer le résident. Une couleur et un nom affectés à chaque unité, aident les résidents et le personnel à se repérer. Cet Ehpad est le lieu de vie et domicile des résidents : il importe donc qu’il soit agréable et convivial. Les espaces collectifs sont nombreux : des jardins, des petits salons, une tisanerie par unité. L’aspect cocooning est soigné, à travers le mobilier, la décoration. L’idée est de donner à l’établissement une atmosphère plus hôtelière que médicale. Une salle des familles est également aménagée face à l’espace de restauration, où elles pourront partager un repas avec leur parent âgé.

DES PRISES EN CHARGE VARIÉES 

Le nouveau bâtiment peut accueillir 80 résidents, dans trois maisonnées de 16 places pour personnes âgées dépendantes, une unité sécurisée pour 14 personnes au profil Alzheimer et apparenté, et une maisonnée pour 18 personnes handicapées vieillissantes.

UNE ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE 

Les soins sont assurés par une équipe pluridisciplinaire d’une cinquantaine de professionnels composée notamment d’agents hôteliers, d’infirmiers et d’aides-soignants ainsi qu’un médecin coordonnateur. En outre une monitrice éducatrice et des aides-médico psychologiques sont affectés à l’unité pour personnes handicapées vieillissantes.

LE MONTANT DE L’INVESTISSEMENT ET SON FINANCEMENT 

Le montant global de l’investissement des travaux s’élève à 10 700 000 € TTC. Le financement provient du conseil départemental à hauteur de 880 000 € au titre du contrat de territoire, de l’ARS dans le cadre d’un contrat local d’amélioration des conditions de travail (CLACT) pour 13 200 €, de l’Etat pour 80 € (aide à la pierre) et des emprunts auprès de la caisse des dépôts pour le reste.

Restez connectés !